Les Carmélites déchaussées de Tolentino

Les Carmélites déchaussées de Tolentino

À ce service d’information nous recevons fréquemment des questions sur la situation de nos sœurs carmélites déchaussées de Tolentino, qui, comme nous vous en informions le 3 novembre 2016 ont dû abandonner leur monastère après le tremblement de terre du 30 octobre de la même année, alors que la communauté avait à peine commencé à célébrer la messe, présidée par le provincial d’Italie centrale d’alors, le père Gabriel Morra.

Accueillies par les sœurs de Fano le jour même, les moniales commencèrent à chercher des solutions alternatives afin de libérer le monastère et la communauté de Fano de la surcharge matérielle que suppose la présence en ces lieux de 19 moniales de plus, bien que la bonne volonté et l’amour fraternel fussent plus forts que n’importe quelle difficulté. Trouvant un lieu adéquat, la communauté de Tolentino pourrait retrouver aussi une certaine autonomie, toujours nécessaire.

Finalement, le 22 juillet 2017 les moniales, grâce à l’intérêt des Pères Augustins et à la générosité des Sœurs Augustines de Sainte Rita de Casia, purent se transférer à la maison d’accueil vocationnel « Saint-Augustin » très proche de cette ville italienne. Elles se trouvent là depuis cette date dans l’attente de pouvoir reconstruire le monastère de Tolentino. Il reste encore beaucoup de chemin avant d’atteindre cet objectif.  Il faudra recueillir aussi de nombreuses aides– déjà se sont mis en marche des initiatives solidaires dont nous avons parlé sur nos réseaux sociaux –, mais la communauté vit le chemin emprunté après la douloureuse journée du 30 octobre 2016 dans l’abandon et l’espérance en la miséricorde de Dieu.

Avec ce lien on peut télécharger, en italien, une chronique écrite par les sœurs elles-mêmes, dont nous vous donnons ici un résumé: http://www.sannicoladatolentino.it/files/Bollettino-luglio-settembre-2017–DEF.pdf