Le commissariat Saint Joseph du Congo

Le commissariat Saint Joseph du Congo

Après une histoire de la présence de notre Ordre en République Démocratique du Congo et en République du Congo (Congo Brazzaville) pendant plus de cinquante ans, le Père Général, Saverio Canistrà et le Définitoire Général ont érigé, le 10 mars 2020, les maisons de la Délégation Saint Joseph du Congo en Commissariat. Cette décision est le fruit d’un dynamisme observé par le Définitoire Général et l’Eglise locale dans la vie et le service apostolique de nos confrères au Congo. Depuis l’arrivée des missionnaires membres de la Province de Castille au Kivu, à l’est du pays, et ceux des Provinces de Flandre et de Rome au Kasaï, au centre, entre les années 1965 et 1969, les pères se sont dédiés à l’évangélisation et à plusieurs activités sociales pour améliorer les conditions de vie de la population tout en maintenant le style de vie carmélitaine.

La promotion des vocations des jeunes congolais, devenue une réalité dans d’autres Instituts Religieux, fut l’un des thèmes de la rencontre missionnaire organisée par le Définitoire Générale à Nairobi en 1976. La majorité des participants acceptèrent le projet et en 1979 fut érigé le premier noviciat à Kananga dans la province du Kasaï. Vu la présence des missionnaires de trois provinces dans le pays, il fut convenu que les futurs carmes congolais constitueraient une institution appartenant au Définitoire Général avec la collaboration de certains missionnaires pour la formation et le gouvernement des communautés.

Les premiers formateurs, les Pères, Marcellino Forcellini de la Province de Rome, Sebast Vanderstraaten de la Province de Flandre, Miguel Gutièrez de la Province de Castille et certains missionnaires polonais en provenance du Burundi, s’engagèrent dans la nouvelle mission. En 1988, il y avait déjà deux prêtres, un bon nombre des novices et étudiants en théologie, deux maisons de formation et une troisième en construction. C’est ainsi qu’en cette même année, le P. Général Felipe Sainz de Baranda et le Définitoire Général érigèrent les trois maisons en Délégation Générale du Congo. Depuis ce temps, toujours avec l’appui des missionnaires dans la formation, il y a eu plusieurs ordinations sacerdotales des frères congolais et certains parmi eux ont eu la responsabilité des maisons. Pendant ce parcours, il y a eu aussi des initiatives particulières, surtout l’organisation des Colloques Internationales au Thérésianum à Kinshasa sur la Spiritualité dans le contexte africain et la publication des ouvrages sur les différents thèmes.

Avec le désengagement des missionnaires, surtout à cause de l’âge, les frères congolais ont actuellement la pleine responsabilité de la Délégation Générale et de toutes ses communautés. D’autres collaborent dans les maisons appartenant au Définitoire Générale à Rome et un frère dans la Province d’Italie Centrale. Les frères membres des huit communautés, dont sept en République Démocratique du Congo et une au Congo Brazzaville, sont au service de l’Eglise et de l’Ordre dans les maisons de formation, les maisons de retraite et les paroisses.

La vie et la mission d’évangélisation sont accompagnées par d’autres initiatives. Il y a, entre autres, l’enseignement de la Spiritualité carmélitaine et de nos saints ; l’accompagnement du Carmel séculier, l’accompagnement des carmélites déchaussées, l’accueil des carmélites membres de la Fédération de l’Afrique francophone pour leurs rencontres dans notre maison de retraite de Kinshasa et l’engagement dans des projets au service de la population pauvre. Comme Commissariat, le Carmel au Congo a la possibilité d’acquérir plus d’expérience dans l’organisation, le gouvernement, la manière de chercher des solutions à ses problèmes et la projection des initiatives pour orienter mieux sa mission au service de l’Ordre et de l’Eglise.