Quatrième congrès d’Afrique et Madagascar Yaoundé Cameroun Du 14 au 18 octobre 2019

Quatrième congrès d’Afrique et Madagascar Yaoundé Cameroun Du 14 au 18 octobre 2019

La vie fraternelle fait partie de l’essence de la vie consacrée. En effet, quand Jésus dit « suis-moi » (Mt 9, 9), l’appel est certes personnel mais « la Sequela Christi » s’exprime par la vie fraternelle (cf. Mc 1, 18. 20 ; 4, 34).

La vie fraternelle se construit comme un espace humain habité par la Trinité qui prolonge ainsi dans l’histoire les dons de communion propres aux trois personnes divines (cf. Vita consecrata, 41).

Elle s’exprime dans certaines formes de vie consacrée, et particulièrement dans les instituts religieux, dans la vie en communauté. Cette dernière concrétise la vérité selon laquelle la participation à la communion trinitaire peut changer les rapports humains et créer un nouveau lien fraternel, qui dépasse la chair et le sang, les races et les cultures. Du don de la communion jaillit le devoir de sa construction, comme un lieu théologal où la fraternité s’incarne et où l’on fait l’expérience de la présence du Seigneur.

Dans le carmel thérésien, la vie fraternelle est un tremplin indispensable pour répondre à la vocation à l’oraison continuelle (cf. C 4, 5). Au regard de l’importance que présente ce tremplin pour la réponse authentique de sa vocation à l’oraison, le carmel thérésien en Afrique et à Madagascar s’interroge d’abord, Comment faut-il comprendre ce tremplin dans ses expressions culturelle, scripturaire, ecclésiale et carmélitaine ? Ensuite, comment faut-il évaluer la praxis ce tremplin dans les communautés carmélitaines en Afrique et à Madagascar pour mettre en exergue ses forces et ses faiblesses ? Que faire à partir des faiblesses relevées, pour l’enraciner pour redynamiser les communautés carmélitaines en Afrique et à Madagascar pour le rayonnement de la vie contemplative dans l’Eglise d’Afrique et de Madagascar ?

Ce triple objectif constitue les trois enjeux majeurs de ce quatrième congrès carmélitain d’Afrique et de Madagascar qui est organisé par la famille carmélitaine en Afrique et à Madagascar et dont le thème est : « Le carmel thérésien en Afrique et à Madagascar en dialogue avec ses propres cultures : Un regard sur la vie fraternelle ».