Définitoire extraordinaire des Carmes déchaux Vendredi 8 février 2019

Définitoire extraordinaire des Carmes déchaux  Vendredi 8 février 2019

 

La journée a  été marquée par plusieurs événements significatifs qui lui ont conféré un parfum tout carmélitain.

A 7h30 nous nous sommes rassemblés pour l’Eucharistie sur le site de notre premier couvent, édifié en  1622 par le P. Léandre de l’Annonciation et ses premiers compagnons à peine arrivés à Goa. Le choix d’établir une présence du Carmel de Thérèse sur ces terres lointaines ne fut pas fortuit: à cette époque, Goa était la capitale des Indes portugaises, avec près de 200.000 habitants et 50 églises et couvents. En outre, en 1543 Goa avait été érigée par le Pape comme siège de l’unique diocèse de l’Orient, avec juridiction jusqu’au Japon (dans ce contexte, nous comprenons mieux aussi l’immense rayonnement missionnaire de saint François Xavier). Actuellement, de notre premier “Convento do Carmo” ne restent que quelques ruines envahies par la végétation, mais les Pères de la Province de Karnataka-Goa ont récemment nettoyé et restauré le site. Dans la zone de l’église primitive ils ont découvert quelques pierres tombales, dont celles des cinq Martyrs de Perse. Maintenant, pour une solennelle célébration – transmise en direct par la télévision de la région – Pères et Etudiants des autres Provinces se sont joints à nous (environ 140! – la moitié de nos jeunes en formation en Inde). Dans l’homélie, le P. Général a rappelé en particulier les bienheureux Denis et Rédempt, qui émirent leur profession en ce lieu où ils vécurent avant d’être envoyés en mission à Sumatra en 1638, où ils subirent le martyre.

Dans la matinée, les membres du Définitoire extraordinaire ont pu visiter le grand temple hindou  Manguishi (très fréquenté par les gens de la région, surtout par des familles) et l’ancien couvent capucin “du Pilar” dans la ville voisine de Panji, capitale de l’Etat de Goa. Il y eut là aussi pendant quelques années seulement du 19ème siècle une présence des Carmes déchaux. A quelques kilomètres de là, nous avons été accueillis avec joie et avec l’extraordinaire générosité des filles de sainte Thérèse, au carmel de Chicalim, fondé il y a exactement 72 ans, le 9 février 1947. La communauté compte 17 sœurs, avec 2 novices et une professe temporaire.

La journée festive du 400ème anniversaire des débuts de Carmel en Inde s’est achevée solennellement comme elle avait commencé. Dans notre couvent de Margao, à environ 25 kilomètres de Old Goa, une multitude de fidèles et un groupe nourri d’étudiants que nous avions rencontré le matin ont chanté les vêpres avec nous dans l’église totalement rénovée, dédiée aux bienheureux Denis et Rédempt.  Le  P. Général a béni les travaux à peine achevés, puis tous les hôtes ont été invités à entrer dans le très beau jardin du couvent pour continuer la fête, au son de la musique et d’un groupe folklorique de danses.